Maitre Fendard est un avocat spécialisé dans les affaires à caractère iconoclaste et surréaliste. Accompagné de Ménardeau son fidèle greffier musicien il nous narre et chante son plus beau procès : l’affaire du château de sable !

L’histoire

« On a volé le château de sable » Pâques avril 2007, la famille Bellemarre, famille en voie de recomposition, se retrouve au bord de la mer pour tenter de resserrer ses liens. Dans l’après-midi, sous l’impulsion du petit Benoît, quatre ans et demi, ils construisent ensemble un magnifique et somptueux château de sable. Ils s’investissent tellement que petit à petit leurs liens se resserrent et que l’espoir de voir les dissensions familiales disparaitre renait. Le soir venu ils se promettent de continuer l’oeuvre inachevée, et ce, dès potron-minet. Le lendemain matin en se rendant sur les lieux ils découvrent avec stupeur et effarement que le château à disparu ! « Je ne vois qu’une chose à faire, s’exclame alors oncle Bertrand. Il faut faire appel au seul homme capable de nous défendre, à ce héros des temps modernes qui, grâce à des méthodes hors du commun et à sa sensibilité légendaire, son tact, son talent oratoire et ses méthodes juridictionnelles pétries de bon sens et d’opiniâtreté… saura nous sortir du guêpier, j’ai nommé… ». Et toute la famille de répondre en choeur : « Maître Fendard ! ».

Intention

« à l’heure où les avocats d’affaires prennent de plus en plus de place dans les grandes décisions, où le tout juridique prend trop souvent le pas sur l’humain, la mise en lumière (lumière du jour) de la parole juridique et de ses articulations nous a semblé pertinente. C’est le pari que nous avons engagé, en appelant le public-jury à faire jurisprudence par un verdict sans autre appel que l’appel de la mer, et en le mettant ainsi face à ses responsabilités individuelles, collectives, et dadaïstes.. »

Fred Tousch et François Rollin

Fred Tousch a construit sa réputation sur l’interprétation de personnages décalés…. avec Maître Fendard il ne déroge pas à la tradition : un personnage à la John Cleese coincé entre rigueur judiciaire et logique loufoque. Comme un besoin de défendre l’indéfendable et l’irrationel, ce Don Quichote en robe accompagné d’un sancho-greffier a un but ultime, celui de donner une jurisprudence à la poésie.

Distribution

Maître Fendard Fred Tousch / Menardeau (comédien /musicien) Laurent Mollat écriture Fred Tousch et François Rollin / Mise en scène François Rollin Collaboration artistique Joël Dragutin / Lumières Nicolas Gilli Régie Baptiste Chevalier Duflot / Production/Diffusion Fabienne Quéméneur Administration Pascale Maison et Aude Le Lonquer

Co-productions/résidences

L’Archipel à Granville et le théâtre 95 à Cergy Pontoise / Merci au Festival du Mot Avec le soutien de la région Midi-Pyrénées et de la ville de Graulhet


SPIP | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0